Publié par : gperra | 27 avril 2015

Comment sortir son enfant d’une ecole Steiner-Waldorf ?

Au premier abord, il est possible de penser que la démarche consistant pour un parent à retirer son enfant d’une école Steiner-Waldorf où il l’aurait inscrit serait des plus simples et se resumerait à une simple formalité administrative. Dans les faits, l’affaire s’avère beaucoup plus compliqué.

Depuis l’année 2011, suite à la parution de mon article intitulé L’endoctrinement des élèves à l’Anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf, j’ai en effet été appelé par les circonstances e la vie à aider de nombreuses personnes à sortie leurs enfants de différentes écoles Steiner-Waldorf, tant en France, qu’en Belgique en en Suisse. Les familles qui m’avaient contacté rencontraient en effet de nombreux problèmes qui semblaient rendre laborieuse et même partiellement ardue une entreprise qui auraient dû normalement être simple. Je précise que, si j’ai accepté de répondre à cessollicitations, voire à ces appels à l’aide, j’ai pris soins de demander à des associations compétentes en matière de dérives sectaires de prendre le relais, n’ayant pas vocation ni les compétences pour me risquer à assumer seul un tel rôle, mais pouvant cependant être disponible en tant que conseiller susceptible d’éclairer des situations que seul un ancien élève et professeur Steiner-Waldorf est aptE à comprendre.

Aujourd’hui, il m’est donc possible de proposer une synthese des différentes difficultés rencontrées ees au cours de ces démarches, qui se sont parfoi avérées être de véritables combats. Ces difficultés furent de trois ordres :

– psychologiques ;

– administratives ;

– sociales.

Les difficultés psychologiques tiennent bien souvent à la propension de ces écoles à tenir aux parents des discours culpabilisants lorsque ceux-ci commencent à évoquer le fait que cette pédagogie comporte des défauts et ne leur convient plus. On leur explique qu’ils n’ont en réalité pas compris les fondements de ce qui est proposé à l’école, on leur propose de longs entretiens au cours desquels tout est fait pour leur retourner l’esprit et les faire revenir sur les conclusions auxquelles ils avaient aboutis, voire à leur faire oublier les faits graves qui avaient motivé leur décision. Bien souvent, en sortant de ces entretiens, les parents ne comprennent pas bien eux-mêmes ce qui s’est passé ni ce qui s’est dit et surtout comment il a pu se faire qu’ils aient finalement optés pour une décision qui est bien souvent à l’opposé de ce à quoi ils tendaient au départ. Pour comprendre un tel phénomèn, il faudrait qu’ils sachent que les pédagogues anthroposophes de ces écoles disposent de moyen de persuasion qui vont bien au delà des capacités ordinaires. Il ne s’agit pas seulement de leur rhétorique, très au point, mais également de manière d’accentuer certaines intonations ou certains mots, à la manière des hypnotiseurs, suivant en cela les conseils en manipulation mentale que Rudolf Steiner avaient donné aux professeurs de la première école de Stuttgart, dont on trouve la trace dans les Conseils, édité par la Fédération des écoles Steiner-Waldorf, que je commente dans l’un de mes articles. Ainsi, on peut comprendre que lors de ces entretiens, bien souvent interminables, les cerveaux des parents soient comme retournés par ce qu’ils entendent, car peu de gens sont habitués à faire face à ce genre de chose et à pouvoir y résister.

Ensuite, la pression psychologique se double bien souvent d’une pression sociale. En effet, dès que l’on entre dans une école Steiner-Waldorf, l’on est très vite intégré dans une petite communauté composée des parents et des professeurs, en apparence très chaleureuse. On se fait la bise chaque matin, on se tutoie, on se fait des repas ensembles, on participe à des activités communes,on se racontent ses vies privées, etc. Tout cela est en fait sciemment organisé pour créer un groupe social soudé dont il est en fait difficile de sortir, une sorte de famille élargie, voire de clan. Certains parents particulièrement convaincus sont chargés d’etre les « parrains » des autres, de dissiper les éventuels doutes, etc. Très vite, emmetre des critiques et même des doutes sur ce qui se passe à l’école ou sur cette pédagogie est perçue comme un signe de faiblesse, de stupidité, voire comme une trahison. Comme il est difficile de maintenir contre tout un groupe une position issue d’une réflexion qui s’appuie bien souvent sur des observations de faits subtiles, voire presque imperceptibles parfois, les parents sont amenés à penser que ce sont eux qui perdent la raison, alors qu’il n’en est rien.

Enfin, les difficultés peuvent être d’ordre administratives. Part exemple, dans certains dossiers que j’ai suivi, j’ai pu remarquer que les secrétaires des écoles Steiner-Waldorf n’avaient parfois volontairement pas effectué les démarches auxquelles elles étaient tenues permettant aux parents de sortir à temps les enfants afin de les inscrire ailleurs, tout en affirmant avec aplomb aux parents qu’elles les avaient faîtes. Ou encore, j’ai pu voir comment certaines écoles se livraient à des pressions à partir du règlement intérieur qu’elles avaient fait signer aux parents, lequel stipule bien souvent que le départ d’un enfant ne peut avoir lieu qu’après une série d’entretiens avec diverses commissions et avec l’accord du Collège des Professeurs, alors que ce document n’a en réalité aucune valeur contraignante d’un point de vue juridique.

Pour faire face à ces difficultés rencontrées par les parents qui veulent sortir leurs enfants d’une école Steiner-Waldorf, voici donc les conseils généraux que je suis en mesure de fournir :

– il ne faut pas accepter les entretiens que l’on vous propose, ni en individuel avec le professeur principal ou la jardinière d’enfant de votre enfant. Ceux-ci n’ont pas d’autres buts que de vous embrouiller l’esprit, de vous faire revenir sur votre décision ou tout simplement de gagner du temps. Si vous acceptez néanmoins de vous y rendre, veillez à rester mettre du temps : au delà de 45 minutes, je vous conseille de prendre conger de vous-mêmes, quitte à vous lever et à partir après avoir dit au revoir, alors que les professeurs Steiner-Waldorf resteront assis et feront comprendre qu’ils veulent poursuivre, voire qu’ils vous asseneront des phrases comme : « personne ne sortira de cette pièce tant qu’on ne sera pas parvenu à un accord ! « . Parfois, sans l’accord des parents, certaines écoles s’arrogent le droit de réaliser des soit-disant compte-rendus de ces entretiens, censés retracer les débats : si un tel document vous était communiqué, je conseille d’en contester immédiatement par courrier recommandé la légitimité et l’objectivité.

– Quand votre décision est prise, vous devez cesser immédiatement de communiquer non seulement avec les personnels de l’école, mais également avec les autres parents, même ceux en qui vous pensez pouvoir avoir totalement confiance. Sachez en effet que le moindre de vos propos transmis à une personne faisant parti de l’entourage de l’école est susceptible d’être immédiatement retransmis à la direction de celle-ci, et pourrait être utilisé ensuite contre vous.

– Vous ne devez jamais croire sur parole ce que vous dit une secrétaire d’une école Steiner-Waldorf. Par exemple, si elle-ci vous dit que le dossier scolaire de votre enfant à été transmis à l’école publique du secteur dont dépend votre enfant, vérifiez ce qu’il en est auprès de l’établissement en question, sinon vous pourrez vous retrouver en situation de dépassement des délais impartis et devoir laisser votre enfant à l’école Steiner-Waldorf une année supplémentaire (ce qui est en réalité le but de la manoeuvre) .

– conservez tous les documents que vous aura fourni cette école (règlement intérieur, lettres de professeurs, cahiers de vos enfants, etc).

– contactez rapidement une personne d’une association compétente, comme l’UNADFI, le CCMM ou le CLPF. Les Rectorats des Académies possèdent également des conseillers académiques et des correspondants en matière de dérives sectaires, qui sont éventuellement susceptibles de recevoir votre situation et de vous épauler dans vos démarches.

– Payez ce que vous devez à ces écoles : ne laissez aucune « ardoise » derrière vous qui serait ensuite susceptible d’être utilisée contre vous, notamment si vous décidiez un jour de témoigner publiquement.

– Consigner dans un écrit le plus tôt possible l’ensemble des faits et des éléments qui vous ont amené à prendre votre décision, en étant le plus précis possible dans les détails, même ceux qui peuvent paraître les plus insignifiants. N’hesitez pas à formuler également ce qu’ont été vos pensées, vos doutes, vos difficultés à réaliser pleinement la situation.

– quand votre décision est prise et que votre enfant est sorti définitivement, ne remettez sous aucun prétexte les pieds dans l’école, même pour y aller chercher des affaires de votre enfant qui y seraient restées !

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Les sectes, religieuses pour la plupart sont des prisons mentales et bien souvent des pompes à fric.

Elles sont nombreuses et diverses, certaines sont reconnues comme telles, d’autres plus « douces » masquent leur réalité derrière une phraséologie pédagogiste.

Mais au fait , les écoles Steiner waldorf se rangent-elles dans cette catégorie ?

Poser la question, c’est y répondre.

Cette école, puissante et disposant de beaucoup de soutiens est aujourd’hui de plus en plus remise en cause par des parents, par des élèves et des anciens professeurs.

Lire l’article de Jean-François Chalot sur Agoravox…

Voir l'original

Publié par : gperra | 15 avril 2015

Une Végane parmi les Eurythmistes

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

(traduction der Jean-Francois Theys)

Eurythmie

Vous vous demandez sûrement : « Que est-ce que l’Eurythmie ? ».

Grégoire Perra le décrit assez simplement sur son blog : « Ma vie chez les Anthroposophes », comme une forme de yoga pour les anthroposophes, une méditation en mouvement qui a de nombreuses postures comme les yogas Asanas. Bien que cela ne ressemblent pas du tout à des positions de yoga.

ll y a le côté artistique, des chorégraphies sur de la musique classique, de la poésie et des contes. Ensuite, il y a le côté pédagogique propre aux écoles Waldorf Steiner, de la maternelle au lycée. Et enfin il y a le côté thérapeutique, prescrit uniquement par des médecins anthroposophiques.

« Qui sont les Anthroposophes? » Là c’est une autre histoire et je vous indique le lien d’une enquête approfondie sur le sujet. Mais pour cet article, je veux tout simplement partager…

Voir l'original 6 927 mots de plus

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Sur une page publique de Facebook, un ancien professeur Steiner-Waldorf livre un extrait de son dernier roman intitulé Transparente. Il y met en scène, sous une forme épistolaire, une histoire sentimentale illicite entre une élève de 15 ans et un professeur agrégé de Philosophie, cette dernière acceptant de poser nue pour la réalisation d’un tableau.  Cette œuvre est présentée comme une fiction et il ne semble y avoir aucune raison de penser que le récit en question contienne la relation de faits existants d’ordre délictueux. Toutefois, l’auteur affirme, dans la présentation de cette page, que le personnage de ce professeur, prénommé Matthieu, contient une grande part de sa propre personnalité et probablement de sa propre histoire : « Ce quinquagénaire (dans lequel je mets beaucoup de moi) révèle Ambre (une collégienne « transparente » dans laquelle il y a aussi beaucoup de moi) à la vérité de son être ».

Or cet…

Voir l'original 3 484 mots de plus

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Des écoles anti-vaccins

Je vote pour la science, le 25 mars 2015, 10h25

(Agence Science-Presse) La scène se passe dans une école. Un médecin est là pour vacciner les enfants. Sauf qu’il fait semblant. Et discrètement, il fait s’écouler le contenu du vaccin à côté du bras de l’enfant.

Cliquer sur la photo pour agrandir

– Le blogue de Grégoire Perra, La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf.

– Isabelle Burgun, L’anti-vaccination sur les bancs d’école, 16 février 2015.

Notre dossier sur les écoles Waldorf, en 2003.

Cette description étonnante se trouve dans un reportage de notre collègue Isabelle Burgun en février sur les écoles Waldorf, écoles qui font partie d’un mouvement international appelé parfois Steiner-Waldorf.

À notre émission cette semaine, nous parlons avec Grégoire Perra, ancien élève et ancien professeur d’une école Waldorf en France, à qui on doit ce témoignage.

Pourquoi s’intéresser à ces…

Voir l'original 318 mots de plus

Publié par : gperra | 2 avril 2015

Vous m’avez donné la force d’écrire…

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

C’est un beau et touchant témoignage qui m’est parvenu par l’intermédiaire de mon blog : celui de Mélanie, qui a passé 12 années de sa vie dans le milieu des anthroposophes, qui a pu en sortir et qui témoigne aujourd’hui. Son témoignage est accessible via le site d’un mouvement (Vegan) auquel elle adhère désormais : http://thevegantrotter.blogspot.fr/2015/04/a-vegan-midst-eurythmists.html

Son témoignage, rédigé en anglais, est très riche, car il décrit de nombreux aspects du milieu anthroposophique, confirmant certains caractéristiques que j’ai moi-même pu rencontrer et décrire dans Ma vie chez les anthroposophes, ainsi que d’autres, tout aussi effrayants.

Par exemple, Mélanie décrit bien comment il est possible de passer de nombreuses années de sa vie à aller d’une « formation anthroposophique » à une autre, comme ce fut son cas avec l’Eurythmie (qu’il soit soit disant « artistique », « thérapeutique » ou « pédagogique »), n’apprenant en fait strictement rien de concret ni de valable, mais dépensant ainsi du…

Voir l'original 926 mots de plus

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Lorsque j’étais anthroposophe et professeur Steiner-Waldorf, j’ai assisté à la « recherche-action » réalisée avec le concours de l’Université Paris VIII, opération visant à donner une sorte de caution pédagogique universitaire aux écoles Steiner-Waldorf en réalisant une prétendue étude de leurs modes de fonctionnement. En réalité, cette démarche était l’une des parades que la Fédération des écoles Steiner-Waldorf avait mis en place suite aux accusations de sectarisme survenue en 2000. Il fallait absolument, depuis cette époque, se donner les moyens de pouvoir présenter des garants extérieurs, que des personnalités universitaires proches de mouvements spiritualistes allaient pouvoir leur fournir, tel René Barbier, adepte de Krishnamurti. L’ensemble consistait à toiletter toute l’Anthroposophie des écoles Steiner-Waldorf en lui donnant des aspects plus présentables, masquant sa vraie nature aux yeux d’un public non averti. Parmi ceux-ci, il y avait le concept de « spiritualité laïque ».

Qu’est-ce que la « spiritualité laïque » ? Officiellement, il s’agit d’une…

Voir l'original 401 mots de plus

Publié par : gperra | 2 mars 2015

Demeter France condamné pour harcèlement

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Demeter est une entreprise commercialisant des produits de l’agriculture biodynamique, cette pratique issue de l’Anthroposophie. L’association elle-même est une émanation du « mouvement anthroposophique », au même titre que les écoles Steiner-Waldorf ou la NEF, par exemple. Le mot « Anthroposophie » signifie « Sagesse de l’Homme » et les partisans de cette doctrine ne ratent jamais une occasion d’affirmer qu’ils seraient respectueux de la Nature comme de l’Homme. Leur prétention va jusqu’à se réclamer d’un nouvel humanisme, ou d’une gestion sociale exemplaire, dont l’Anthroposophie serait la clef. Sur divers forums, les membres de l’Anthroposophie se répandent actuellement en éloges de la doctrine de la Tripartition Sociale de Rudolf Steiner, affirmant qu’elle serait le remède à la crise économique que traverse la société et qu’elle permettrait la fin de l’exploitation de l’homme par l’homme générée par le Capitalisme. Certains particuliers, ou même certaines associations prestigieuses, vont jusqu’à songer à placer leur argent à la NEF au…

Voir l'original 543 mots de plus

Publié par : gperra | 28 février 2015

La triste réalité que cache la pédagogie Steiner

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Merci pour votre magnifique analyse des écoles Steiner Waldorf ! Je suis une professionnelle de l’éducation et maman d’une fille de quatre ans qui a commencé l’école Steiner en Suisse en août 2014. Quatre mois après le début de sa scolarité, j’ai pris conscience de la triste réalité que cachait la pédagogie Steiner. Nous avions fais le choix avec mon mari de mettre notre fille dans cette école car le système scolaire ordinaire, que je connais très bien (je suis fille d’enseignants et j’ai travaillé plus de 15 ans au Département de l’Instruction Publique à Genève), ne me convient pas du tout. J’ai bien sûr été attirée par l’apparence et l’image que renvoyait la pédagogie Steiner car elle avait l’air de correspondre à mon regard sur l’éducation et sur le développement de l’enfant. Et bien je suis tombée de haut !! Je retrouve dans votre article tout ce que j’ai…

Voir l'original 319 mots de plus

Publié par : gperra | 28 février 2015

En costume !

IMG_20150228_173229 IMG_20150228_173316 (1)

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 371 autres abonnés