Publié par : gperra | 14 septembre 2014

Le retour

Originally posted on Mon Voyage en Colombie:

IMG_5714

Voyager dans un ays étranger peut favoriser la prise de conscience d’un processus auquel on n’accorde d’ordinaire que peu d’attention. Il s’agit de l’appropriation des lieux.

Au début, quand je suis arrivé en Colombie, j’étais dans la découverte. Je découvrais tout et donc ne me posais vraiment nulle part.

Chaque jour, la nouveauté de tout ce qui se présentait à mon regard mettait l’esprit en alerte. La curiosité que suscitait un monde neuf provoquait ma vigilance et de ma présence au monde, puisque je m’étais donné un objectif nouveau pour chaque jour. Cette stimulation permanente fût un rafraîchissement de tout mon être.

IMG_5715

Mais il existe un  autre phénomène que celui de la découverte. Il s’agit de la capacité à s’approprier certains lieux, de s’y poser, de les aimer et de sentir qu’après les avoir quitter ceux-ci feront pour toujours partie de notre vie, de nous-même, et qu’une partie de ce que nous sommes y restera à…

Voir l'original 504 mots de plus

Publié par : gperra | 2 septembre 2014

Un exemple de folie collective dans une école Steiner-Waldorf

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Dans certains de mes précédents articles, j’ai eu l’occasion de caractériser quelques aspects inquiétants constitutifs de l’environnement scolaire Steiner-Waldorf, à savoir la prégnance de la folie. En effet, j’ai tout d’abord tenté de montrer comment la folie est inhérente, selon moi, à la doctrine sur laquelle s’appuie les pédagogues Steiner-Waldorf, à savoir l’Anthroposophie. Cette œuvre de Rudolf Steiner et la façon dont les anthroposophes sont "invités" à se l’approprier comportent en effet de manière puissante un effet délétère pervers, c’est-à-dire la capacité à rendre progressivement fou ceux qui la lisent et l’étudient (Lire à ce sujet mon article Une œuvre qui rend fou). J’ai ensuite montré comment cette folie pouvait facilement s’introduire dans les établissements scolaires Steiner-Waldorf, notamment par le biais du recrutement de personnes dérangées appartenant aux cercles de l’Anthroposophie (Lire à ce sujet mon article Un danger inhérent aux écoles Steiner-Waldorf). J’ai enfin montré que cette présence…

Voir l'original 975 mots de plus

Publié par : gperra | 26 août 2014

Jamais personne avant vous…

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Ancien parent et ancienne jardinière d’une école concernée par vos articles, avec du recul et de la maturité, cela fait un moment que je cherche ce genre d’articles et de commentaires…Avec votre parcours, vous avez la chance d’avoir pu entrevoir le monde loin de Steiner et de ceux et celles qui véhiculent ses paroles avec tant de conviction…Néanmoins, ils sont de manière profonde parfaitement honnêtes, comme vous l’êtes aussi dans le soin apporté à vos écrits si justes et si pertinents…Au coeur du système, dans toutes ses méandres, derrière les façades, au plus près des beaux parleurs, des "perroquets", dans le secret des interpénétrations entre système pédagogique et noyau dur de l’anthroposophie, avec tout ce temps passé en tant qu’élève puis comme professeur, vous avez su sans haine dénoncer et analyser une bonne partie de l’envers du décor. Je pense que vous étiez ambitieux à votre manière en espérant donner…

Voir l'original 241 mots de plus

Publié par : gperra | 5 août 2014

Amérique Latine : quelles interiorités ?

gperra:

Pour retrouver mes articles sur la Colombie, inscrivez vous sur mon nouveau blog : Mon voyage en Colombie, que vous soyez des amis, d’anciens amis, de faux amis ou de vrais anthroposophes en mission d’espionnage. Grégoire Perra

Originally posted on Mon Voyage en Colombie:

Dans la plupart des musées de Colombie, on trouve deux types d’objets historiques : ceux d’origine indigènes, et des reliques de la colonisation espagnoles. Or  ces deux types d’objets n´éveillent pas du tout les mêmes sentiments. On pourrait a première vue être tentés d´opposer la culture espagnole, basée sur le développement de l’intériorité, a celle des indigènes, que l’on pourrait appeler "païenne", c’est-a-dire une culture ou l’homme est tout entier tourné vers la nature. Ainsi se serait opposées une culture de l’intériorité a une autre de l´extériorité, entraînnant la disparition de la seconde. Mais ce ne serait pas tout a fait exact.

Certes, il est vrai que la culture d´origine espagnole, marquée par le Catholicisme, développe particulierement l´intériorité : il suffit de remarquer a quel point l´insistance de la liturgie sur la reconnaissance des pêchés centre l’individu sur lui-même et sa propre vie. Au rituel s´ajoutent les effets produits par l´architecture…

Voir l'original 268 mots de plus

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Les résultats d’une investigation poussée viennent de révéler comment de nombreux crimes sexuels ont été perpétrés pendant des décennies dans l’école Steiner-Waldorf de Green Meadow. Pour quelqu’un qui connaît les tares des écoles Steiner-Waldorf et les dangers de cette prétendue "pédagogie", associée à la doctrine fumeuse de l’ésotériste anthroposophe Rudolf Steiner,  une telle nouvelle n’est pas vraiment surprenante. Ces écoles ne fonctionnent-elles pas en effet sur le principe d’une promiscuité constante entre professeurs et élèves, afin de favoriser des liens affectifs anormaux permettant de créer une emprise affective de type sectaire, comme je le signale dans mon article intitulé L’endoctrinement des élèves à l’Anthroposophie dans les écoles Steiner-Waldorf ? Mais il est intéressant que ce genre de faits soient parvenus à faire surface publiquement. On lira donc avec intérêt l’article anglophone en cliquant sur ce lien.

Voir l'original

Publié par : gperra | 5 juillet 2014

Avoir regardé le fil de sa vie.

Je suis sorti du flot.

J’ai regardé en arrière et vu la vague qui jusqu’ici m’avait porté.

Elle a glissé sur mes pieds et continué sa course sans moi.

Je ne sens plus sa force me pousser dans sa direction.

Sa dérive n’est plus la mienne désormais.

 

Mais que reste-t-il au guerrier qui a mené le combat d’une vie ?

Porté jusqu’à ce rivage, je regarde. Est-ce une île ? Est-ce un continent ?

Seule se fait entendre la sensation du sol sous mes pieds, qu’à chaque pas je pousse quand j’avance, si je le veux.

Le sol du présent qui ne sait pas son avenir, qui ne prédit plus rien, lassé des prédictions.

 

Pour aller où ?

Une autre vague est-elle déjà montante, me soulevant à nouveau sans que je le sache, pour me porter plus loin que la vie imaginée ?

Ou bien suis-je échoué ?

Tout ces paysages de cette terre nouvelle, vais-je les partager ?

 

Le 5 juillet 2014

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

L’un des dangers qui peuvent potentiellement se produire dans les écoles Steiner-Waldorf et dont, à mon sens, les parents qui songent à inscrire leurs enfants dans ces établissements doivent être avertis, est celui que l’institution ait recours à du personnel ayant d’importants problèmes psychologiques, voire psychiatriques. Malheureusement, lors de l’embauche, les professeurs Steiner-Waldorf chargés du recrutement n’auront bien souvent absolument pas perçu ces tares, là où, très probablement, des personnes n’appartenant pas au milieu anthroposophique auraient tout de suite déceler le problème et auraient fait barrage, interdisant que des "déséquilibrés" aient affaire à des enfants ou à des adolescents. A quoi tient cette tendance dangereuse, que j’ai eu l’occasion d’observer à de multiples reprises lorsque j’étais enseignant dans ces écoles ?

A mon sens, il faut expliquer la propension des pédagogues Steiner-Waldorf à ne pas percevoir la folie des personnes qu’elles recrutent lorsque celles-ci en sont atteintes par leur adhésion…

Voir l'original 1 113 mots de plus

Publié par : gperra | 29 juin 2014

Un exposé de Biologie dans une école Steiner-Waldorf

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Je publie les pages d’un exposé que j’avais préparé avec mon professeur de Biologie dans mon école Steiner-Waldorf de Verrières-le-Buisson, à l’âge de 17 ans. La lecture en est tout simplement édifiante. On y voit notamment que tout en enseignant de la Biologie, un professeur Steiner-Waldorf enseigne en même temps… de l’Astrologie ! En effet, on voit dans ce travail comment on nous inculquait la doctrine de l’influence astrale des planètes et des signes du Zodiac jusque dans les composants de la cellule. On prends ainsi bien soin de nous apprendre (ou plutôt de nous répéter, car cette notion est abordée à de nombreuses reprises et sous de multiples formes dans les écoles Steiner-Waldorf) le rapport alchimique entre les planètes et les métaux, sensés agir au cœur de la cellule. On verra aussi comment la référence au scientifique René Thom sert ici à notre professeur pour nous introduire à l’idée…

Voir l'original 117 mots de plus

Publié par : gperra | 29 juin 2014

Mon devoir Steiner-Waldorf de Biologie du 15 juin 1987

Originally posted on La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf:

Je publie les pages de mon devoir de Biologie du 15 juin 1987, réalisé à l’école Rudolf Steiner de Verrières-le-Buisson. Celui-ci venait conclure la "période" de Biologie, dont le cahier que j’ai publié porte la trace. Ce devoir est révélateur de la façon dont les pédagogues Steiner-waldorf procèdent pour mêler des éléments de la doctrine anthroposophique aux cours de sciences. En effet, ce contrôle porte sur le cerveau humain. On y voit comment j’y restitue des connaissances apparemment normales pour un cours de S.V.T. : neurones, axones, myéline, nucléole, hyaloplasme, etc.. Mais dans le même temps, on voit également comment je mêle à ces connaissances précises des considérations sur la nature de la pensée, affirmant que la nature véritable de celle-ci ne saurait être réduite aux mécanisme physico-chimique de l’organisme, conformément à ce que Rudolf Steiner affirme dans ses ouvrages, et conformément aux propos que nous avait asséné notre professeur…

Voir l'original 64 mots de plus

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 327 autres abonnés