Publié par : gperra | 6 novembre 2016

Songe d’un Pays

Comment pouvons-nous tant aimer les terres où nous décidons de vivre, au point d’y fonder nos visages et d’y modeler nos langues ?

Est-ce  parce que nos corps chérissent ce qui les nourrit et ce qu’ils respirent au point de s’y confondre, non d’un amour qui serait simple possessivité du ventre et des poumons, mais celui de l’embryon qui croît dans l’existence, puisque l’air et la nourriture ouvrent aussi la porte du coeur ?

Car ceux qui s’établissent en un lieu font bien plus que l’habiter. Ils refondent avec lui le lien premier, reconstituent le cordon de chair qui les alimentait autrefois, et vénèrent cette mère dont ils sentent la présence à l’entour, mais dont le visage se dérobe à leurs regards tant qu’ils ne sont pas encore nés. 

Nous avons pu aimer et nous établir jusqu’à la banquise, jusqu’aux déserts qui nous brulaient, jusqu’aux lacs où l’humidité nous affaiblissait, jusqu’aux montagnes où la rareté de l’oxygène ralentissait le flux de notre sang, aux point de devenir les enfants de ces pays qui ne nous attendaient pas.

Mais pourrons-nous aimer un jour jusqu’aux terres arrides d’autres planètes, jusqu’à d’autres pesanteurs, jusqu’à d’autres diamètres du soleil et d’autres éclats de lune que celle que nous connaissons ? 

Si nos corps peuvent aller plus loin que ce ciel d’un doux bleu tranquille,  ferons-nous de ces lieux lointains sous d’autres étoiles nos demeures, les aimerons-nous comme nous avons pu aimer chaque lande de notre monde, y plongerons-nous le fer de nos âmes pour le mêler à ces métaux inconnus ?

Ouvrirons-nous dans l’espace et le vide des sentiers de vie unissant notre sol à ceux des autres mondes, comme ces chemins de randonnée qui circulent d’un village à l’autre, emplis de nos songes et de nos désirs ?

Pourrons-nous aimer plus loin que ces frontières de toujours et prier sous d’autres cieux, alors même que l’amour et la foi ont toujours épousé les limites de nos mondes ?

Pouvons-nous enfanter encore d’autres pays ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :