Publié par : gperra | 22 décembre 2015

Songe de l’Ecriture

Celui qui écrit en moi est plus grand que moi. Ma responsabilité n’est pas d’assembler son corps et de lui donner une vie artificielle par le pouvoir de la foudre, mais de ne jamais prendre la plume ni la parole à sa place.

Ma première rédaction, mon premier cahier, mon premier article, ma première nouvelle : m’en souvenir signifie chaque fois assister à mon propre accouchement. Car celui qui naît d’en haut sait qu’il descend de l’écriture.

Elle a taillé mon esprit de jeune homme comme l’athlétisme l’aurait fait de mes muscles. Avec elle, j’ai appris à ciceler en revenant cent fois à l’atelier, jusqu’à obtenir cet éclat de diamant du texte traversé par la limpidité du sens. J’ai su comment inventer le format, comme on défriche et clôture un jardin, pour que croissent et fleurissent les mots dans la symétrie des lignes du labour.

Aussitôt l’écriture survenue, elle m’engageait au cœur du combat. Et pourtant, son temps était déjà celui de la victoire, avant même la fin des hostilités. Car la paix régne dans l’écriture, là où la pensée advient dans sa plénitude.

Peu nombreux sont ceux qui connaissent le vrai pouvoir de l’écriture, plus grand que les postures, que les carrières politiques et que les bandelettes de la personnalité où nous mourrons à nous-mêmes, évidés de nos organes. Elle reste cachée aux yeux du grand nombre, cette splendide écriture où la pensée peut devenir la Loi, située au-delà de tous et pourtant au cœur de chacun.

Car c’est dans l’écriture que se fondent les communautés et les nations ! Et c’est dans l’écriture que nous pourrons renaître, même quand tout aura été perdu. Comment avons-nous pu oublier l’écriture, nous-autres civilisations de l’écrit ?

Ce que j’ai écris, mon être l’a écrit. Et nulle menace ne pourra me faire descendre les mots de la croix où ma dignité s’est accomplie.

Puisse-je à présent réaliser ma propre vie comme une phrase dont la syntaxe est la raison elle-même, racontant cette histoire où le désir se prononce avec force.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :