Publié par : gperra | 13 avril 2015

Les fantasmes ambiguës des professeurs Steiner-Waldorf sur leurs élèves

La Vérité sur les écoles Steiner-Waldorf

Sur une page publique de Facebook, un ancien professeur Steiner-Waldorf livre un extrait de son dernier roman intitulé Transparente. Il y met en scène, sous une forme épistolaire, une histoire sentimentale illicite entre une élève de 15 ans et un professeur agrégé de Philosophie, cette dernière acceptant de poser nue pour la réalisation d’un tableau.  Cette œuvre est présentée comme une fiction et il ne semble y avoir aucune raison de penser que le récit en question contienne la relation de faits existants d’ordre délictueux. Toutefois, l’auteur affirme, dans la présentation de cette page, que le personnage de ce professeur, prénommé Matthieu, contient une grande part de sa propre personnalité et probablement de sa propre histoire : « Ce quinquagénaire (dans lequel je mets beaucoup de moi) révèle Ambre (une collégienne « transparente » dans laquelle il y a aussi beaucoup de moi) à la vérité de son être ».

Or cet…

View original post 3 484 mots de plus

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :