Publié par : gperra | 8 septembre 2014

La Cour Intérieure du Museo Botero. Quand des lieux vous appartiennent.

Mon Voyage en Colombie

IMG_5714

Voyager dans un ays étranger peut favoriser la prise de conscience d’un processus auquel on n’accorde d’ordinaire que peu d’attention. Il s’agit de l’appropriation des lieux.

Au début, quand je suis arrivé en Colombie, j’étais dans la découverte. Je découvrais tout et donc ne me posais vraiment nulle part.

Chaque jour, la nouveauté de tout ce qui se présentait à mon regard mettait l’esprit en alerte. La curiosité que suscitait un monde neuf provoquait ma vigilance et de ma présence au monde, puisque je m’étais donné un objectif nouveau pour chaque jour. Cette stimulation permanente fût un rafraîchissement de tout mon être.

IMG_5715

Mais il existe un  autre phénomène que celui de la découverte. Il s’agit de la capacité à s’approprier certains lieux, de s’y poser, de les aimer et de sentir qu’après les avoir quitter ceux-ci feront pour toujours partie de notre vie, de nous-même, et qu’une partie de ce que nous sommes y restera à…

View original post 504 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :