Publié par : gperra | 27 décembre 2010

Songe d’une Tour

Autrefois, quand la Tour resplendissait dans la claire et brutale lumière du matin, la justice était triomphante et les chemins de la vie étaient droits. Sur la colline où elle se dressait, les arbres étendaient leurs larges branches et ouvraient leurs fleurs de couleurs chaudes et vives. Mais le premier printemps est venu où les aurores se ternirent, où la porte de la forteresse ne fut plus gardée avec autant de vigilance, où éclôt le premier bourgeon à qui ne fut pas donné de nom… Ayant pris sa décision, le dernier seigneur déserta cette place-forte pour s’en aller guerroyer en un autre pays plus vert.

Depuis, les arbres sont morts. Le vent occupe la colline et souffle dans les veines de la terre pour y glacer toute existence. De petits gravats de pierre grise se détachent par lassitude de la tour qui s’effrite esseulée au fil des millénaires. Il fait froid. Les corbeaux qui ricanent ont une saveur âcre sous la langue qui les rend fous. La salissure est parvenue au cœur-même de la lumière. La mémoire des jours anciens n’est plus qu’un reliquat qu’il faudra vendre pour survivre, ou conserver et mourir.

*

Parvenu d’errances en errances sur un autre continent, le seigneur a perdu ses titres de noblesse. Son arme est ébréchée. Des guerriers se présentent pour le provoquer au détour d’un chemin… De la sueur roule sur ses épaules tandis qu’il reprend son souffle à grandes goulées. Sur la dépouille dont il vient de triompher à grand peine, il saisit une deuxième épée dans sa main restée libre, puis s’élance sur ses nouveaux adversaires avec une joie sauvage et libre, sans crainte des coups de masses cloutées qui vont s’abattre sur son corps, car dans la haute tour de sa pensée, un nouvel étendard claque désormais dans un frais vent printanier.

Contrat Creative Commons
Songe d’une Tour by Grégoire Perra est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :