Publié par : gperra | 26 décembre 2010

Bernard Tapie De la logique glandulaire d’entreprise à la stratégie testiculaire en politique.

Bien calé dans son slip rustique en fibres de soie, le liquide spermatique de Bernard Tapie boursoufle sa chair poilue, océan flasque des sociétés meilleures incréées, réserve inépuisable d’énergie et d’espoir.

 

Parfois, faute de place et de prostituée ponctuelle, l’un des spermatozoïdes est évacué hors des testicules de Bernard Tapie par le canal interne de ses artères, seul retour sur elle-même dont cette anatomie capitaliste virile soit capable. Au début, le spermatozoïde ne s’imagine même pas qu’il ne fait déjà plus vraiment parti du corps de Bernard Tapie. Il croit être sujet à quelque mutation administrative de pure formalité organique alors qu’il a déjà été définitivement rayé de sa comptabilité cellulaire.

 

Mais quel plaisir pour le naïf petit germe blanc de voir ballotter autour de lui, tandis qu’il s’engage dans les hanches de Bernard Tapie, du boeuf à la sauce aux champignons noirs délicieusement cuisiné et originellement servi dans un tupperware en argent. Il fait doux et gras. Ah, que le spermatozoïde se plaît dans ces intestins de libéraliste, comme il aurait adoré se laisser glisser le long de l’anus de ce président de holding, toboggan joyeux incliné vers l’émail luxueux d’une salle de bain à bulles…

 

Il s’aventure, tel un explorateur intrépide, vers des replis plus honorables encore du métabolisme du financier où il s’imagine, lui qui n’a encore que le titre de sous-secrétaire d’état aux hippopotames, qu’il pourra devenir enfin quelqu’un, gravissant patiemment les échelons de la promotion interne, reconnu par son ami et patron géniteur, défendant à ses côtés les mêmes causes généreuses et le même compte en Suisse…

 

Comme on grimpe péniblement à l’échelle de corde dans un cours d’éducation physique où le professeur sous-payé, rêvassant secrètement à la retransmission du match de la soirée, se ratatine d’ennui dans son sifflet hurlant, la semence errante de Bernard Tapie, après avoir traversé le torse bombé du gestionnaire ambitieux, escalade les ligaments proéminents de son cou massif et s’effondre épuisé dans ses mâchoires conquérantes.

 

Un lac de salive épaisse, où flottent négligemment quelques résidus épars de foie gras, semble enfermé par la grotte de chair cartilagineuse du palais de Bernard Tapie, sorte de caisson de relaxation miniature pour père de famille fier mais anxieux. Ses lèvres, réaménagées par quelque directeur de communication talentueux, semblent géométriquement conçues pour produire cette impression engageante et responsable, quoique légèrement boudeuse. Intrigué, le spermatozoïde s’interroge quelque peu sur la présence d’espaces publicitaires ménagés à même l’émail, puis cesse d’y penser.

 

Soudain, la petite queue frétillante du germe fouette par inadvertance les gencives de notre orateur en pleine action. Aussitôt la langue de Bernard Tapie, telle un python d’eau bourbeuse, plonge avec fracas et resurgit avec l’intrus à son bout. Alors, la faisant claquer d’un mouvement sec contre ses incisives, Bernard Tapie expulse le spermatozoïde hors de sa bouche, en vol plané vertigineux entre ses lèvres charnues et dédaigneuses, tandis que celui-ci retombe bientôt sur le carrelage graisseux d’un studio d’enregistrement où il sera impitoyablement broyé sous les semelles agitées des journalistes fiévreux, comme un vulgaire employé d’Addidas licencié pour cause de restructuration.

 

Contrat Creative Commons
Bernard Tapie De la logique glandulaire d’entreprise à la stratégie testiculaire en politique by Grégoire Perra est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :